Aller au contenu

Gone Girl

Nick et Amy sont un couple malheureux. Aussi quand Amy disparaît, c’est Nick qui est accusé de l’avoir tué et d’avoir fait disparaître son corps.

Affiche - Gone Girl

David Fincher a cet exceptionnel talent de brouiller les pistes, que ce soit dans Fight Club, Millenium ou ici dans Gone Girl, les apparences sont toujours trompeuses. Et c’est très bien fait. Gone Girl commence comme un thriller assez commun : Nick Dunne est marié depuis quelques années avec Amy, leur ménage est malheureux et ils s’évitent depuis trop longtemps. Un matin comme les autres, après s’être plaint d’elle auprès de sa sœur, il rentre chez lui, trouve la maison vide et la table du salon explosée au sol. Et pourtant, au moment où l’on se dit qu’on a tout compris, le scénario bascule et prend un tout autre sens.

Le retournement de situation est magistral et doit beaucoup aux deux acteurs principaux Ben Affleck incroyable, mais surtout Rosamund Pike absolument fabuleuse. Le film est long, mais on ne s’ennuie jamais. On suit les rebondissement du scénario avec délice, et on est surpris plus d’une fois au cours de la séance. La première scène du film, horrifiante dans les propos du mari, donne le ton, ici, tout n’est qu’apparences, faux-semblants, faux sentiments. Chacun cherche à réécrire l’histoire à sa façon, le mauvais mari, l’épouse modèle et froide, la belle-famille, les médias tout puissants… Chacun juge, hypocrite, l’intimité d’un couple. Gone Girl est à voir absolument !