Le festival de Cannes

La semaine dernière s’est déroulé le 67e Festival de Cannes, créé en 1946. Autrefois appelé festival international du Film de Cannes, l’appellation à été raccourcie à Festival de Cannes. Je vais, dans cet article, essayer de vous parler du déroulement du Festival que je fréquente depuis plusieurs années. Le festival de Cannes se vit. C’est LE plus grand Festival de cinéma de la planète et l’événement le plus médiatisé au monde : 600 photographes officiels qui prennent près de mille photos à l’heure.

L’organisation d’un tel événement ne se fait pas en un jour, il faut plusieurs mois de préparation avant la date de lancement. Mis en place chaque année par la ville de Cannes pour un coût de 20 millions d’euros, les retombées économiques sont estimées à 40 fois les dépenses, faisant du Festival un des événements économiques mondial majeur. Le monde entier souhaite être présent au festival : journalistes, acteurs, producteurs, réalisateurs, cinéastes en devenir, modèles, spectateurs, pique-assiettes, etc. Il faut dire que, peu importe ce qu’en pensent ses détracteurs, il y a quelque chose de mythique, presque magique qui se passe au festival de Cannes.

Le mois de mars, très important pour tous les festivaliers, est la dernière ligne droite avant le Festival, et la fin de l’organisation. Les demandes des fameuses accréditations sont closes début avril, il est donc temps de s’inscrire ! Il existe trois types d’accréditations : professionnel, presse et cinéphile, mais aucune des trois ne suffit pour la mythique montée des marches : pour cela, il vous faudra une invitation. Les voitures Renault, partenaire officiel du festival de Cannes, vous déposent en bas, à quelques mètres des marches où vous pouvez prendre un bain de foule et éventuellement offrir une de vos invitations à un demandeur qui aura pris soin de rédiger sa demande sur un carton bien visible. Les photographes prennent en photo les chanceux dans leur plus belle tenue. Et le protocole est strict, si certains parviennent à passer au travers des mailles du filet, le dress-code officiel est le nœud papillon le costume noir, bleu nuit, ou gris et la robe de soirée pour les femmes.

On entre dans le palais des Festivals pour deux raisons : soit pour le décorum et on s’éclipse par une autre porte, une fois arrivé en haut, soit on assiste à une projection d’un film en compétition. En plus de la compétition officielle, il existe aussi deux catégories moins connues du grand public : Un Certain Regard et La Quinzaine des Réalisateurs. Les premiers jours, il n’y a pas foule. Les stars arrivent plus tard, généralement en fin de première semaine ou lors de la deuxième semaine. Mais, les membres du « gang des escabeaux » auront pris soin d’arriver un à trois jours avant le lancement du Festival pour réserver leur place devant les barrières officielles.

Si l’on reproche souvent aux gens du cinéma de rester entre eux, le festival de Cannes permet aux artistes d’un jour et à ceux de renommée mondiale, de se rencontrer. Vitrine glamour que certains qualifient de « bling-bling », le festival de Cannes fait la part belle aux stars. Stars qui peuvent passer dans la suite des cadeaux, une chambre dédiée à l’exposition de produits en tout genre (vêtements, parfums, bijoux) et dans laquelle elles peuvent piocher pour repartir avec des produits pouvant valoir des milliers d’euros. La démesure fait partie du jeu. Le Festival est un lieu d’apparence et de mise en avant. Cette année par exemple, les acteurs principaux d’Expendables 3 sont arrivés sur la Croisette en char d’assaut.

Le festival de Cannes marque aussi le début de la saison avec l’arrivée des très grands yachts de la Méditerranée qui resteront jusqu’à fin août. L’hôtel le plus mythique de la Croisette est le Martinez qui affiche les titres des films en compétition sur sa façade. Les soirées sont éclectiques : soirées humanitaires, soirées mousses, soirées sur yacht, soirée à thème, soirée publicitaires, etc.

Enfin vient le weekend de clôture et la remise de la Palme au meilleur film. Il faut savoir que la Palme d’Or pèse 118 grammes d’or jaune et mesure 13,5 centimètres de long pour 9 centimètres de large. Le coût est estimé à un peu plus de 20 000 euros. Elle n’est accompagnée d’aucun gain pécunier complémentaire, la palme suffira à elle seule à faire connaître le film dans le monde entier.

Le festival de Cannes que l’on y aille ou pas, tout le monde en parle. Impossible donc de passer à côté, que se soit la télévision, dans les journaux, et même sur votre site préféré Quirky : vous le vivez ! Bon festival !
Que la vie vous berce.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s