Red 2

RED : Retraité Extrêmement Dangereux. Un peu moins de 3 ans après le premier, arrive sur nos écrans Red 2. Pas de quoi être dérouté dans ce sequel, on prend le premier et on recommence un copié quasi collé. Même ingrédients : bastons, humour décalé, fusillades, complots, paranoïa. La trame devient plus prétentieuse et du coup, beaucoup moins originale : le monde est cette fois menacé d’une quelconque apocalypse ici due au mercure rouge.

Red 2 - Affiche

Même personnages principaux ou type de personnages : Franck, Marvin, Victoria, Sarah, Ivan. Des gentils, des méchants appartenant aux agences gouvernementales. Morgan Freeman n’est pas de retour, il faut dire qu’il est mort dans le premier film… 2 fois. Mais on n’est plus à ça prêt, tout le monde meurt… Ou du moins on nous le fait croire en réapparaissant quelques minutes plus tard sourire au lèvres “ah ah tu y as cru hein”. Le revoir m’aurait plus. C’est la seule prétention du film, et un film hollywoodien qui n’est pas très prétentieux c’est un exploit à citer ! Par exemple, il est de coutume de multiplier par deux ou d’augmenter au moins de moitié le budget du film en faisant une suite, ici le budget n’a augmenté que de 30% passant approximativement de 60 millions pour le 1er volet à 80 millions pour le second, plus aurait été inutile, cela suffit amplement à nous offrir un spectacle intéressant et totalement surréaliste.

Pas de blonde pulpeuse siliconée en petite tenue, et pourtant toutes les actrices, qui ont entre 40 et 70 ans, font preuve d’un érotisme certains sans faire tomber un seul vêtement. La moyenne d’âge des acteurs est de 60 ans et le film est pourtant plein de jeunesse revigorante.

Le réalisateur fait bien son boulot, on était en droit de se le demander puisque RIPD brigade fantôme, du même réalisateur et qui est un échec commercial et critique, est sorti juste avant. Le second volet s’améliore, le premier était bon, le second est meilleur, il se bonifie avec l’âge comme certains acteurs. Même si, à mon sens, je l’avoue, il aurait mieux valu une ou deux scènes d’actions supplémentaires.

Dans le premier film, les transitions entre les scènes étaient des cartes postales, dans ce second film, les transitions sont des dessins de comics en surrouge. Plus violent que le premier, cela en reste malgré tout un film d’action relativement tout public. Plus de stars, Anthony Hopkins vieillit lui aussi, dommage car son jeu en pâtit… Il est beaucoup moins effrayant qu’il a pu l’être par le passé (par exemple dans le terrifiant Silence des agneaux), bien sur c’est ici voulu, il cherche à nous fait rire et y parvient mais la concurrence est rude face à ce casting de talents prestigieux. L’action est un peu moins constante que le premier, le film est plus long, et les personnages principaux font cette fois le tour du monde plus vite qu’il n’en faut pour cligner les yeux. Ainsi, ils se retrouveront à Moscou, Londres, Paris… Tourné en grande partie à Montréal, les acteurs principaux n’ont pas mis les pieds dans ces villes pour ce tournage.

Neal McDonough continue sa déchéance de jeu depuis ses dernières années. David Thewlis joue un français au surnom peu flatteur “La Grenouille”, tout l’intérêt de citer cet acteur est qu’il tient le rôle masculin principal de The Lady de Luc Besson et juste avant ça du professeur Lupin. Byung-hun Lee surtout connu pour le rôle de Shadow dans GI Joe retrouve ici Bruce Willis qu’il avait croisé dans le second volet du film que je viens de citer. Il apporte lui aussi une touche humoristique, ce qui est là aussi très original puisqu’il est un antagoniste… John Malkovich joue divinement bien avec des mimiques en nombre. Bruce Willis fait la même chose depuis 10 ans, c’est à dire du Bruce Willis. Catherine Zeta Jones – on remarquera qu’elle a pris un coup de vieux lors des gros plans sur son visage – incarne ici une espionne russe… original de prendre une latine pour incarner une russe.

Il y aura un Red 3 sans aucun doute… puisqu’il était déjà en préparation avant même la sortie du second volet. Si le film marche bien aux USA, il marche d’autant mieux encore à l’étranger dont en France ce qui explique que nos dangereux retraités favoris passe en France dans le scénario, n’évitant évidemment pas les clichés du genre (quelle voiture en France ? je vous le donne en mille : une 2 chevaux !).

Un sympathique film d’action qui n’a certes rien à voir avec les monstres de superproductions de cet été mais qui ouvre agréablement le bal des sorties de films de cette rentrée. Ma note 4/5.

http://www.allocine.fr/_video/iblogvision.aspx?cmedia=19519380

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s