Fable : The Journey

Fable: The Journey vous propose une façon inédite de plonger au cœur du monde pittoresque, des intrigues passionnantes et de l’action bourrée d’adrénaline d’Albion, que tant de fans ont appris à connaître et à aimer avec la franchise Fable. Accompagné de votre fidèle destrier, utilisez la puissance de la magie pour vous défendre contre de redoutables ennemis ! Lancez-vous dans des courses-poursuites haletantes, résolvez des énigmes complexes et discutez avec des personnages hauts en couleur dans cette incroyable épopée qui vous mènera à la gloire !

Principal titre de Lionhead Studios, la série des « Fable » nous offre un nouvel opus unique en son genre.

Si les trois précédents volets de la licence se présentaient sous forme de RPG traditionnel, Fable : The Journey nous propose une expérience de jeu complètement différente grâce à la Kinect. En effet, on y retrouve le royaume d’Albion bien connu des joueurs, mais il n’est ici plus question d’appuyer sur la moindre touche pour lancer des sorts et mener à bien son aventure.

Ce passage sur Kinect permet de lancer ses attaques avec de simples gestes des bras et des mains ou encore de diriger son cheval (avec un titre qui s’appelle « The Journey », il faut bien s’attendre à voyager non ?). Il se joue à la première personne, accentuant l’immersion du joueur.

Mais cette adaptation Kinect fait aussi subir au gameplay des modifications bien plus profondes, afin d’éviter du vous faire courir dans votre salon, les développeurs ont du faire le choix d’abandonner le coté RPG traditionnel pour l’option Rail Shooter, comprenez que vous n’êtes pas libre de batifoler où vous voulez, mais que c’est le jeu qui contrôle vos pas (expérience assez douloureuse quand les RPG vous ont appris à devoir fouiller chaque recoin pour faire du 100%, mais on finit par s’y habituer).

Le gros point négatif revient malheureusement à la Kinect qui nous montre un petit point faible qui peut s’avérer très irritant. Si vos attaques toucheront la plus part du temps leur but, il arrivera qu’en répétant exactement le même geste que vous faites depuis un moment, la Kinect décide subitement de le faire échouer. Si ce petit défaut de calibrage n’est pas perturbant dans un premier temps, il peut vite devenir exaspérant au bout de plusieurs heures de jeux (et surtout s’ils surviennent à un moment critique !).

Pour finir, graphiquement – et musicalement – Fable : The Journey est le digne représentant du savoir-faire des équipes l’ayant conçu, mais le développement d’un gameplay complexe sur Kinect reste encore à améliorer.

Fable : The Journey – Bande Annonce

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s