Chronicle

Trois lycéens se découvrent des supers pouvoirs tels que la télékinésie et la possibilité de voler après avoir été en contact avec une substance mystérieuse découverte dans un cratère. Ce qui était au départ un amusement va devenir une question de vie ou de mort dès l’instant où ils vont flirter avec la limite de leurs pouvoirs, ainsi que leurs cotés obscurs qui vont faire surface.

La bande annonce m’avait plu, ça avait l’air d’être très différent des films de super héros qui font et refont la même histoire. Et effectivement Chronicle n’a rien d’un film de super héros. Pour moi c’est beaucoup plus un teenage movie ou un film semi-psychologique. Et pour dire vrai : j’ai adoré.

Au début je n’ai pas compris, on entend des voix, mais on ne voit rien, et c’est quand le personnage principal allume sa caméra qu’on aperçoit son visage. Parce qu’en fait le film est comme ça, il n’est filmé que par caméra, celle de Andrew, le personnage principal, celle d’une amie de Matt (cousin du héros), celles de caméras de surveillance, celles croisées au hasard… Cela pourrait rendre réducteur l’image mais le réalisateur Josh Trank, qui signe un premier film époustouflant, contourne cette contrainte en nous montrant Andrew utilisant sa télékinésie pour faire voler sa caméra. La caméra permet aussi certaines ellipses qui rendent le récit mystérieux ou au contraire qu’ils le font avancer.

Le film commence en nous montrant la vie d’Andrew, mère malade, père alcoolique et violent, tout cela très stéréotypé et pourtant… Andrew décide de filmer sa vie, comme ça, sa maison, sa rue, son lycée, une vie creuse et solitaire, et puis il y a cette soirée où son cousin et Steve, le mec populaire du lycée, lui demandent de filmer parce qu’ils ont trouvés un trou dans le sol. Et les voilà donc tous les trois avec des pouvoirs. Il n’est aucunement question de sauver des vies ici, et c’est en cela que le film est original, les pouvoirs ne sont qu’un jeu qui permet de rendre la vie beaucoup plus amusante. Mais hélas, les jeux ne durent jamais longtemps, et cela finit par dégénérer.  Mais on a l’impression de voler avec eux, on arrive même à ressentir leurs enthousiasmes, leurs angoisses à certains moments : les acteurs sont vraiment bons.

Ce qui fait que ce film est génial, c’est que l’on a vraiment l’impression d’y être, tout nous semble réaliste malgré les pouvoirs, et c’est ce qui fait sa force. Seul bémol, la fin très rapide et qui justement perd ce côté réaliste qui fait de ce film, une histoire géniale. A ne manquer sous aucun prétexte.

Bande annonce

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s