Interview with Geoff Kole

Let’s go to New York City, rencontrer un humoriste… Imaginez-vous, devant votre écran, entrain de regarder un dessin  animé et soudainement  un personnage hors du commun et complètement déjanté déchire la toile pour atterrir sur scène… et…C’est lui ! Oui c’est lui ! C’est  Geoff Kole !!!!!

Let’s go to New York City, to meet a humorist … Imagine yourselves, in front of your screen, looking at a cartoon and suddenly an outstanding and completely removed character tears the cloth to land on stage and … It is him! Yes it is him! It is Geoff Kole!!!!!

Christelle Da Silva : Why you chose to become a humorist ? – Pourquoi avoir choisi de devenir humoriste ?                             
Geoff Kole : Christelle, Humorist chose me. Many humorists, if not all, have had experiences that led them to become professional “wiseguys/wisegirls.” I used to watch many cartoons, with my favorite being Bugs Bunny. He was a rascal of a “Wabbit” (Rabbit) who was smart, patient and vindictive if events did not go his way. In addition, I did not get much attention from my Mother. My weapon of choice was ridicule, acrimony and persistence. I believe I finally wore her out.

Christelle, c’est l’humoriste qui m’a choisi. Beaucoup d’humoristes, si ce n’est tous, ont eu des expériences qui les ont poussés à devenir “wiseguys/wisegirls” professionnels. J’ai eu l’habitude d’observer beaucoup de dessins animés, avec mon favori étant “Bugs Bunny”. Il était un fripon d’un “Wabbit” qui était intelligent, patient et vindicatif si les événements n’allaient pas comme il le voulait. De plus, je n’ai pas obtenu beaucoup d’attention de ma mère. Mon arme de choix était la raillerie, l’aigreur et la persistance. Je crois que je l’ai finalement usée.

C.D.S : Can you tell us your first passage on scene ? – Pouvez-vous nous raconter votre premier passage sur scène ?

G.K : Christelle, my first performance was in front of a live audience, after a comedy class, at a famous New York City Comedy Club, Stand Up NY. I was approximately twenty seven years of age (old to start). After a few classes, I prepared my set (passage to perform) with the teachers assistance. The day of the show, I changed my set and did very well. The jokes were amateurish (I am speaking French), silly and dumb, yet very funny. I wore a formal business double breasted suit, smiled often and was very likable on stage. I also had a full head of hair then, which is why I can’t stand to watch that show anymore. Where did all my hair go?

Christelle, ma première performance était devant un public, après un cours de comédie, au célèbre club de comédie de New york city, Stand Up NY. J’avais environ vingt-sept ans, (un peu vieux pour commencer). Après quelques cours, j’ai préparé mon passage sur scène avec l’aide des professeurs. Le jour du spectacle, j’ai changé mon jeu et m’en suis bien sorti. Les plaisanteries étaient d’un niveau amateur, idiots et cependant très drôles. J’ai porté un costume formel avec deux seins dessus, je souriais souvent et les gens m’aimaient vraiment. J’avais aussi une tête pleine de cheveux à l’époque, c’est pourquoi je ne peux plus revoir cette performance à présent. Où est ce que tous mes cheveux sont partis?

C.D.S : It is easy to be professional humorist in the USA ? – C’est facile d’être un humoriste professionnel aux USA ?
G.K : Christelle, Being a professional humorist is not easy. As Jerry Seinfeld once told me, it’s not easy, but it is simple. Much like a professional athlete who runs a race, or boxes (Marcel Cerdan- french middle weight champ), there is much preparation required for that brief moment on stage. In addition, I have had to deal with unprofessional people in management that are no better than a fungus that grows on a sponge. Humorists must have a strong sense of self confidence, which I used to have when I started, lost a few years later and finally have it again. At this point, I believe I am unstoppable. That is what one needs to have. A believe that they cannot be stopped by anyone. Perseverance to get the job done, no matter what.

Christelle, être un humoriste professionnel n’est pas facile. Jerry Seinfeld m’a dit une fois “Ce n’est pas facile, mais c’est simple”. Comme un athlète professionnel qui participe à une course, ou qui boxe (comme le champion Marcel Cerdan), il y a beaucoup de préparation requise, pour un bref moment sur scène. De plus, j’ai dû traiter avec des non professionnels lors de mes spectacles qui ne valent pas mieux qu’un champignon qui grandit sur une éponge. Les humoristes doivent avoir beaucoup de confiance en eux, que j’ai eu l’habitude d’avoir quand j’ai commencé, pour ensuite la perdre quelques années plus tard et l’ai finalement retrouvé de nouveau. Dans ces moments, je crois que je suis invincible. C’est ce que l’on doit posséder. Une croyance que personne ne peut les arrêter. Suffisamment de persévérance pour travailler, peu importe ce qu’il arrive.

C.D.S : What are your influences, your inspirations ? – Quelles sont vos influences, vos inspirations ?

G.K : Christelle, I was influenced by the great people I have come across. In comedy, it was George Carlin, Woody Allen, Richard Pryor, Monty Python, Johnny Carson, Groucho Marx (worlds best improviser) and many others, such as the recently deceased Greg Giraldo. He was brilliant, affable, wonderful and kind. Unfortunately, like many tragic figures, he did not take proper care of himself and was taken from us as a very young age. I loved that guy.

btw- Jerry Seinfeld was a huge inspiration for me. He is a nice guy off stage and a brilliant comedian on stage.

Actors- Marlon Brando, Tom Hanks, George Clooney, Morgan Freeman, Gene Hackman. Movies such as:
One the Waterfront , 12 Angry Men, Platoon, Blazing Saddles (funny and unapologetic) and many more. I often cry when a film is very good. I’m actually a cry-baby when it comes to inspiration. Anything I see or hear, that inspires me, I begin to get teary-eyed because I am touched and inspired. In all fairness to the genius of French Cinema, I have loved the following:
Nikita, Jean De Florette, Au revoir les enfants and currently I am enjoying a film by Robert Guediguian entitled “Army of Crime (L’Armée du Crime).” I am only beginning to discover the joy of French Cinema, which in my opinion, is among the finest in the world. By the way, the American version of Nikita sucked. The actors they used were not as good as their french counterparts. And Nikita’s love interest in the American version was not a brave and charismatic male, such is in the original. That male in the American version was an embarrassment. A male with no balls who should be called, Miss, Auntie Mademoiselle. Nakita, I feel is the best action film with a female as the lead, ever made. A close second, was a gem out of New Zealand entitled “Once were Warriors.” I am hoping that there are more roles in film that portray woman powerfully. France had hit the mark with Nikita.

Public figures: Malcomb X, Robert Kennedy, and so many others.

Christelle, j’ai été influencé par de gens talentueux, que j’ai rencontré. Pour la comédie, c’était George Carlin, Allen Boisé, Richard Pryor, Monty Python, Johnny Carson, Groucho

A propos, Jerry Seinfeld était une inspiration énorme pour moi. Il est un type agréable en coulisse et un comique brillant sur scène.

Pour les acteurs – Marlon Brando, Tom Hanks, George Clooney, Morgan Freeman, Gene Ackman.

Des films aussi, comme: 12 Hommes en Colère, Platoon et beaucoup d’autres. Je pleure souvent quand un film est très bon. Je suis en réalité un vrai pleurnicheur quand il s’agit d’inspiration. Quand, j’entends des choses qui m’inspirent, je commence à devenir larmoyant parce que cela me touche. Pour être honnête envers le génie du cinéma français, j’ai beaucoup aimé:

Nikita, Jean De Florette, Au revoir les enfants e ten ce moemnt j’apprécie le film de Robert Guediguian “l’Armée du Crime”. Je commence seulement à découvrir les joies de Cinéma français, qui à mon avis, est parmi le meilleur du monde. À ce propos, la version américaine de Nikita craint. Les acteurs qu’ils ont pris n’étaient pas aussi bons que leurs homologue  françaises. Et le copain de Nikita américain n’est pas aussi courageux et charismatique que dans l’original. Il est une vrai honte. Je pense que Nikita est le meilleur film d’action qui a jamais été fait avec une femme en tête d’affiche. Le second meilleur film serait une petite perle néo zélandaise qui s’appelle “Nous étions des guerriers???”. J’espère qu’il y aura plus de rôles qui montrent des femmes puissantes. La France a vraiment réussi son coup avec Nikita.

Il y a aussi des personnages comme Malcolm X, Robert Kennedy et beaucoup d’autres.

C.D.S : What advices would you give to the French humorists who wish to come in America ? – Quels conseils donneriez-vous aux futurs humoristes, qui souhaitent réussir aux USA ?

G.K : Christelle, Being different always helps. They should take advantage of this and understand the American Audiences. Generally, in the major Metropolitan areas a clever set works best. When one travels to more rural areas in the United States, humor that is simply (not dumb) generally appeals to folks who simply want to be entertained, not impressed. They should go to Youtube and study great American Comedians and see what they are talking about. They should not copy or steal anyone else’s act. In the Television and entertainment business it is almost encourage. However, comedians are very different people. They take things personally. There is a famous American Comedian/Actor who once had a drug problem and stole other comedians jokes, frequently. He was recently confronted in New York and threatened. Be a friend to comedians and be original, much better for one’s health and career.

Christelle, étant différent aide toujours . Les humoristes devraient en profiter et comprendre les spectateurs américains. Généralement, dans les grandes villes, un jeu intelligent que vous interprétez sur scène marche le mieux. Quand on voyage dans les zones rurales des États-Unis, l’humour qui est simplement pas trop idiot, plait aux gens qui veulent simplement être divertis, pas impressionnés. Ils devraient aller sur Youtube et étudier des grands comiques américains et voir de quoi ils parlent. Ils ne devraient pas copier ou voler les vannes de quelqu’un d’autre. Dans la télévision et l’industrie du divertissement c’est presque encouragé. Cependant, les comiques sont des gens très différents. Ils prennent les choses personnellement. Il y a un Comique/Acteur américain célèbre qui avait un problème de drogues et qui volait fréquemment des vannes à d’autres comiques. Il a été récemment pris à parti à New York et menacé. Soyez un ami des comiques et soyez original, ça vaut beaucoup mieux pour votre santé et votre carrière.

C.D.S : What should not you do? – Que ne faut-il pas faire ?

G.K : Never steal jokes, annoy people who manage clubs, never become simply a Producer to a club (they won’t respect your talents- usually), never be late to a show, never go over your time (blow the light), be difficult to work with. Try and be everyone’s friend and avoid gossip. Assume that when your dealing with another comedian, they are not your friend. They are a drug addict seeking another fix, and they will do what ever it takes to get that next dose. Like politics, be smart, professional and avoid revealing too much about your self and your plans with anyone except those you trust completely.

Ne jamais voler de vannes, ennuyer les gens qui dirigent les salles de spectacle, ne jamais être en retard à un show, ne jamais dépasser votre temps de parole, ni être insupportable au travail. Essayer de devenir l’ami de tous et éviter les potins. Assumer que quand vous avez affaire à un autre comédien, ils ne sont pas vos amis. Ils sont comme des addicts à la drogue qui veulent avoir une autre dose, et ils feront tous ce qui est en leur pouvoir pour l’obtenir. Comme en politique, soyez intelligent, professionel et éviter de révéler trop sur vous même et vos plans avec quiconque à qui vous ne faites pas totalement confiance.

C.D.S : What is your dream ? – Quel est vôtre rêve ?

G.K : To finish my books, tour the world, help people of all ages, especially children feel better about themselves. My own television show that makes a difference in the world. A large sailboat to tour the world (with machine guns in case of Pirate attack), Tour the world by Motorcycle. My main dream, is to find a lovely woman to settle down with and raise a family. That would be just fine with me.

Finir mon livre, faire le tour du monde, aider les gens de tout âge, particulièrement les enfants pour qu’ils se sentent mieux. Mon propre show tv qui saura poser son emprunte dans le monde. Un large bateau pour faire le tour du monde (avec des armes au cas ou il y aurait une attaque de pirate), et aussi une moto. Mon principal rêve est de trouver une adorable femme avec qui m’installer et élever une famille. Ce serait vraiment bien.

C.D.S : I leave you the last word. – Je vous laisse le mot de fin.

G.K : Comedy is a wonderful business if you make good friends, get along with people and avoid the pitfalls many of us experience. Try to make money and promote yourself well. Ensure that you have a large following were ever you travel. It is just like running for political office. However scandal might help you as a comedian, not hurt you. Be smart, professional and avoid drugs and alcohol unless your comfortable with recreational use. Not taking care of your body, emotionally and physically, will age you fast. Like any business, it is only as good to you as you are to it. Feel good about yourself, eat well and be a human being first, comedian second. Live a good life and respect others. Your good reputation always enters the room long before you knock. Look for people who can help you and review your work, often.
Good luck, Geoff Kole, NYC Actor/Comedian/Producer

La comédie est un business formidable si vous vous faites de bons amis, vous entendez bien avec les gens en général et éviter les échecs auxquels beacuoup d’entre nous devons faire face. Essayer de gagner de l’argent et vous vendre bien. Assurez vous d’avoir une large audience fidèle si vous voyagez. C’est comme si vous essayez de gagner une élection.

Soyez intelligent, professionel et éviter les drogues et l’alcool à moins que vous appréciez de les utiliser pour un usage récréatif. Ne pas prendre soin de votre corps, émotionnellement et physiquement vous vieilliera vite. Comme dans n’importe quel autre business, si vous le respectez il vous respectera.  Apprenez à vous sentir bien avec vous même, mangez bien et soyez un être humain en premier, un comédien en second. Vivez une bonne vie et respectez les autres. Votre bonne réputation vous précèdera toujours quand vous entrerez dans une pièce. Cherchez des gens qui peuvent vous aider et vous donnez souvent votre avis sur votre travail.

Bonne chance, Geoff Kole, Acteur/Comédien/Producteur à NewYork City.

* Le plus :

You can see me perform. The Broadway Comedy Club, in New York City. For show info:  Geoffkole@gmail.com

Vous pouvez me voir jouer au Broadway Comedy Club à New york City. Pour plus d’info, envoyez un mail à geoffkole@gmail.com

Merci à Aude Konan pour la traduction.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s