J. Edgar

Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

Clint Eastwood est un de mes réalisateurs préférés et j’attendais beaucoup de ce dernier film car Invictus m’avait légèrement déçue, et vu les critiques d’Au-delà, je ne m’étais pas déplacée pour le voir. Je garde une sensation en demi-teinte pour J. Edgar, autant on retrouve beaucoup de choses qui font de Clint Eastwood un bon réalisateur autant le nombre de longueurs déçoit.

Clint Eastwood n’a jamais été aussi bon que dans le drame, on pense à Million Dollar Baby, Mystic River, Sur la route de Madison ou encore le récent Gran Torino, aussi ici plutôt que de transcrire les erreurs de J. Edgar Hoover, son sens de la justice détournée, ou son goût pour les histoires scandaleuses des plus grands, il s’attache à traiter le personnage privé. Ces relations avec sa mère, avec les femmes, sa secrétaire très dévouée Helen Candy ou avec son adjoint Clyde Tolson.

Il nous montre donc le côté humain du personnage et notamment sa relation avec son adjoint Clyde Tolson. Voir Clint Eastwood filmer une relation homosexuelle est assez déroutant lorsque l’on pense au personnage républicain assez conservateur qu’il est en public. Et pourtant sans atteindre la perfection du Secret de Brokeback Mountain, il arrive à retranscrire la honte d’être différent, la puissance des relations platoniques, et la vision de l’homosexualité dans une époque très peu ouverte d’esprit.

Le film permet encore une fois de montrer le talent de Léonardo DiCaprio, véritablement génial dans ce film, complètement grimé pendant la moitié du temps. Les autres acteurs principaux : Naomi Watts et Armie Hammer sont aussi très bien. Je regrette juste la transformation d’Armie Hammer en vieux, pas très réussie.

Bande annonce

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s