La Haine

Film sorti le 31 mai 1995, il a reçu (entre autres) le césar du meilleur film français de l’année 1996

Trois copains d’une banlieue ordinaire traînent leur ennui et leur jeunesse qui se perd. Ils vont vivre la journée la plus importante de leur vie apres une nuit d’émeutes provoquée par le passage à tabac d’Abdel Ichah par un inspecteur de police lors d’un interrogatoire.


Dès la première phrase, on sait. On sait que cela va finir mal, et on attend qu’une seule chose : la chute. Parce que comme dit Hubert joué par Hubert Koundé, « jusqu’ici tout va bien… jusqu’ici tout va bien… ». Sauf que justement cela ne va pas bien. Nous sommes dans une banlieue comme il y en a des tas, et cette attente de la chute nous transmet une tension constante accentuée par la couleur Noir et Blanc dans lequel le film a été tourné.

On suit trois amis Vinz, Hubert, et Saïd joué par Vincent Cassel (un de ses premiers grand rôle), Hubert Koundé, et Saïd Taghmaoui dans une journée ordinaire passé à ne rien faire, on a l’impression que comme nous ils attendent la chute. Et puis vient l’incident, Vinz trouve un flingue oublié par des policiers lors de la nuit d’émeutes. Il prend ça comme une délivrance, un moyen de changer les choses, de concrétiser sa haine. Hubert, plus calme et réfléchi, lui demande de le rendre ou de le balancer. Saïd, lui, considère ça comme une possibilité d’évolution dans la hiérarchie de la cité.

Et la journée avance avec les nouvelles d’Abdel Ichah toujours à l’hôpital et l’on retient notre souffle quand Vinz déclare que s’il meurt, il tuera un flic. On a l’impression d’étouffer dans ce cycle de haine pur, d’incompréhension, de non-communication, de rêves déchus, d’enfance brisée. Tout ça pour arriver enfin à un moment de véritable bol d’air… jusqu’à la vraie chute.

La Haine est un film français absolument sublime, juste, poignant, bouleversant. On est loin des clichés actuels, ici on entre directement dans le cerveau de Vinz, et l’on s’y perd. Parce qu’on le comprend et c’est ça qui fait la force de ce film.

Bande annonce

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s