Entretien avec Moos Bela

J’ai rencontré Moos Béla, acteur, humoriste,  pendant le Festival de Cannes 2011…

Christelle Da Silva : Pourquoi vous avez choisi le métier d’acteur ?

Moos Béla : C’est ce que je voulais faire depuis tout petit. A l’âge de 26 ans, j’ai fait une école de théâtre et je me suis lancé.

C.D.S : Avez-vous des souvenirs de votre premier casting ?

M.B : (sourire) Oui, bien sûr ! C’était en 2001, je devais jouer le deuxième rôle principal avec Samy Naceri dans « Babel web », j’ai un peu paniqué, je me suis dit « C’est un truc de ouf, on me propose tout de suite un grand rôle ! » et malheureusement je n’ai pas eu assez de temps pour préparer le casting et au final ils ont choisi FAUDEL, qui est chanteur et non acteur. Tant pis pour moi ! (rires)

C.D.S : Y a-t-il un rôle particulier que vous aimeriez interpréter ?

M.B : J’aimerais tout interpréter ! Jouer le rôle d’un flic ripou, un gangster ou un psychopathe. Après ça dépend du scénario, il faut que ça me parle. Ce n’est pas une question d’argent, l’objectif est de construire de bonnes choses et de faire une bonne carrière.

C.D.S : Si vous deviez choisir un réalisateur avec qui travailler, lequel serait-il ?

M.B : En France, il y en a quatre : Jean-Jacques Annaud, Jacques Audiard, Luc Besson et Olivier Marchal avec qui j’aimerais beaucoup travailler ! A l’étranger, je dirais Michael Mann. Le monde est petit dans le Cinéma ! On ne sait jamais… (sourire)

C.D.S : Avez-vous songé à la réalisation ?

M.B : Pour le moment non, je suis trop concentré sur ce que je fais. Une fois que je serai connu, bien sûr je passerai à la réalisation.

C.D.S : Quel est votre meilleur souvenir de tournage ? Le plus déplaisant ?

M.B : Mon meilleur souvenir de tournage, c’est dans « FLICS » ; je me suis rendu compte que la prod a eu un certain doute sur moi au début et ensuite je pense les avoir « bluffés », ils se sont posés des questions « D’où vient ce mec ? » (rires) . Je savais que c’était un rôle important, alors j’ai tout donné ! La série a eu un prix au Festival de la Rochelle.

Le plus déplaisant, c’était il y a quelques temps, lors d’un casting avec Mathieu Kassovitz, on m’a envoyé le texte très tard et il me fallait un minimum de temps pour me préparer et je n’ai pas pu passer le casting. J’étais déçu.

C.D.S : Des projets en vue ?

M.B : Je vais tourner le quatrième épisode d’une série aux USA, j’attends le « feu vert » de Faz (Faouzi Brahimi, réalisateur) et je pars. Je vais aussi monter mon spectacle un « On man Stand Up ».

C.D.S : Je vous laisse le mot de fin.

M.B : J’appel tout le monde à regarder la série « FLICS », le jeudi 17 novembre sur tf1, parce que c’est une série qui va tout déchirer ! (sourire)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s