Se prendre des vents et garder le sourire

beurre

Que vous le vouliez ou non, la fin de l’été est proche. Arrive la rentrée ce qui signifie pour certains d’entre vous,  le moment de passer les concours d’entrées dans certains écoles. Tentez en plusieurs ( à moins d’avoir l’assurance d’être un génie) en ciblant bien les écoles qui vous paraissent vous convenir, aussi bien les cours que l’ambiance, si vous avez la chance de bénéficier de cours d’essai. Bon, pour être franche, certaines écoles paraissent convenir à tout le monde, je pense au Conservatoire national supérieur d’art dramatique par exemple.

Faites le bon choix. mais il faut savoir être prêt à affronter les rejets.

Au début, quand vous vous prenez des “non”  en pleine figure (que ce soit lors d’auditions, de castings, d’entretiens, de candidature spontanée,votre entourage vous dit “la prochaine fois sera la bonne” (et vous même par la même occasion). Mais au bout de la 50e mauvaise fois, votre croyance en vos chances de réussite se retrouve plus bas que terre, et ce n’est pas surprenant. Plus les échecs s’accumulent, plus on se dit “ce métier n’est pas fait pour moi”.

Une fois, j’ai passé 5 auditions jour après jour pour des conservatoires à Paris, une école à Londres et des casting. je les ai tous raté. L’éventualité de me jeter dans la Seine m’a traversé l’esprit mais vous voyez, je suis encore la.

Le bon côté c’est que vous pouvez foirer des auditions/entretiens parce que vous avez le mauvais physique (cela arrive surtout quand vous êtes acteur). Ou alors parce que vous n’avez pas assez d’expérience et cela se voit. Dans ce cas, faites semblant d’avoir 10 ans de carrière derrière vous ou alors tablez sur le fait que vous êtes inexpérimenté mais que vous brûler d’envie d’apprendre.

Des fois vous pouvez tomber sur la mauvaise personne, au mauvais moment.  Ou tout simplement et ce la plupart du temps, on ne vous donnera aucune raison pour vous avoir refusé. On passera au suivant sans même se préoccuper de vous.

Ce n’est pas faux de dire qu’il faut être prêt à subir les rejets. En fait il faut être près à subir SURTOUT et PRINCIPALEMENT des rejets de tous les côtés. Et en plus de ça, il faut savoir tenir le coup (et ne pas péter les plomb comme Disiz la Peste en prenant en otage des pauvres gens) et garder le sourire et avoir encore l’espoir que la prochaine fois sera la bonne même si elle n’arrive pas.

Le monde du travail est une jungle habituellement, mais cela devient impitoyable pour les métiers artistiques. Il va falloir vous battre.

Et à chaque coup dur, ce qui vous permettra d’aller de l’avant, c’est votre confiance en vous. Sans elle, vous n’irez nulle part. Et pour avoir confiance en vous il faut que vous connaissiez votre valeur, et le talent que vous avez. Savoir que ce talent vous aidera finalement à percer peut vous emmener loin.

Les échecs font mal. Ils peuvent vous déprimer pendant quelques jours mais après il va falloir vous relever parce que personne ne le fera pour vous.

Le meilleur moyen de faire face aux rejets c’est de réussir votre audition/entretien en étant le mieux préparé possible et en ayant des compétences qui vous démarquent des autres.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s