Sherlock

Par Célia

Sherlock Holmes évoquait pour moi il y a encore quelques semaines les livres bien sûr, mais aussi l’affreux blockbuster hollywoodien avec Robert Downey Junior et Jude Law. Oui je n’avais pas aimé … ça était pour moi le film où on se regarde toutes les cinq minutes avec son voisin en se disant quand-est-ce qu’il se passe quelque chose d’intéressant ?

J’avais trouvé intéressant le fait que Sherlock soit considéré comme homosexuel mais je ne l’aurais pas remarqué dans le film, si je n’avais pas lu une critique avant. Pour moi ce film n’avait de Sherlock Holmes que le nom.

Alors lorsque j’ai vu qu’il passait une série sur France 2 intitulé Sherlock Holmes j’ai été très sceptique. Ensuite j’ai lu le résumé et ai été agréablement surprise de voir que la série se passait à notre époque. J’ai regardé, et j’ai adoré.

Sherlock est un génie associable, très peu doué dans les relations avec les gens, homosexuel, prétentieux et très susceptible. Un homme à part. Il ne se drogue plus à la cocaïne comme dans les livres, il est accro au patch de nicotine, modernité oblige. Il ne gagne pas sa vie en étant détective car la renommée ne paye plus aujourd’hui. Aussi il a besoin de Watson, pour que celui-ci récupère les chèques que les victimes lui proposent contre ces déductions mais qu’il refuse par orgueil. Watson revient de la guerre en Afghanistan où il était médecin, il boite, et est obligé de vivre en colocation avec ce drôle de personnage.

Peu importe l’enquête, le meurtre à élucider, ou l’énigme à résoudre, ce qui est amusant ici, ce sont les dialogues entre Sherlock Holmes et Watson, piquant, drôle, vif, plein de sarcasme. Les acteurs sont très doués et le Londres dépeint est aussi sombre que celui de l’époque du vrai Sherlock. On retrouve aussi avec bonheur, le mystérieux M, Moriarty ennemi juré du détective, derrière chaque cadavre abandonné dans les rues.

Jetez vous sur vos ordis, allez dévorer les deux premiers épisodes sur France2.fr et attendez vendredi pour le dernier !