Pornotopia

oh
J’ai convaincu mes deux amis de m’accompagner à l’exposition de Takashi Murakami à la Gagosian Gallery à Londres puisque j’avais raté celle à Versailles(qui d’ailleurs avait été plutôt controversée, des gens manquant totalement d’ouverture d’esprit ayant accusé l’artiste de dénaturé le château). Des vigiles, l’air aussi sérieux que si ils étaient chargés de garder la couronne de la reine, nous ont ouvert. Nous étions les seuls visiteurs et comme manifestement, nous n’étions pas la pour acheter les œuvres, c’était intimidant. Au centre de la galerie, il y avait une gigantesque statue d’une soubrette blonde avec des seins aussi gros que ma tête, l’air plus vrais que nature, portant un tablier et une robe qui ne laissait que peu de place à l’imagination.


3M Girl
taka
Sur les murs il y avait entre autre un superbe tableau de cranes multicolores et brillant dans un fond ocre (mon oeuvre préférée de l’exposition).


Who’s afraid of death
death
Les œuvres exposés étaient aussi bien des productions de Murakami, mais aussi celles des autres artistes de la Hiroppon Factory (l’atelier d’artistes japonais qu’il a lancé et avec qui il collabore régulièrement).

On est ensuite tombés sur la même poupée, mais en format kit, faite de cubes assemblés. Il y avait à la disposition des visiteurs, des formes en papier pour les assembler à la maison.
Voila le résultat!
maison

Sur les murs étaient accrochés neufs tableaux d’une jeune femme nue aux longs cheveux noirs, dessinées par trois artistes différents à différents ages de la vie ( jeunesse, age moyen et vieillesse). Les artistes ayant des styles très différents, on passait du dessin manga minimaliste à un autre plus élaboré, avec plus de détails, dans le style de Jiro Taniguchi.

Nos yeux sont tombé sur un gigantesque phallus en or posé près de la poupée soubrette (vous interpréterez comme vous voudrez). Une infirmière géante, un peu moins fournie de sa personne mais tout aussi sexy, trônait à côté.
taka

L’expo était très intéressante (surtout qu’elle s’adressait à l’otaku qui sommeille en moi, j’étais donc ravie), mais trop courte malheureusement. J’espère qu’elle passera en France, cela vous permettra d’aller la voir !
takashi

 

Merci à Schoolboycouture pour les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.