Monstres Academy

Même quand il n’était qu’un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd’hui, il est enfin en première année à la prestigieuse université Monstres Academy, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec James P. Sullivan, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l’un à l’autre qu’ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l’université. Pire encore : ils se rendent compte que s’ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l’ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis…

INTL_FRANCE-copie2

Sorti en salle le 10 Juillet dernier, le dernier Pixar revient sur les débuts difficiles de ses deux héros de Monstres & Cie : Bob et Sulli.

Bob rêve de devenir une Terreur d’Elite depuis le jour où, avec sa classe, il visite la célèbre « Monstre & Cie » qui fournit toute l’énergie de Monstropolis. Il travaille d’arrache-pied afin d’intégrer la prestigieuse Académie des Monstres et obtenir son diplôme. Seulement voilà, malgré tous ses efforts, Bob n’a pas le physique de l’emploi. Car s’il connait toutes les techniques d’épouvante par cœur, il n’est pas assez effrayant aux yeux des ses professeurs et de ses camarades de classe. En particulier du jeune Jacques Sullivan, qui bénéficie de la réputation de sa famille en matière de Terreur d’Elite et pour qui, la terreur n’est pas quelque chose qui s’apprend mais qu’on a dans le sang.

Le conflit entre Bob et Sulli dégénèrent à tel point que la directrice décide de les renvoyer du cursus Terreur d’Elite pour les rediriger vers la fabrication de portes ou de bonbonnes devant recueillir les cris d’enfants, ce qui n’enchante ni l’un ni l’autre.

monstre academy - affiche bis

Il ne reste alors plus qu’une solution : Participer aux grands Jeux de la Peur !

Mettant en concurrence différentes fraternités de l’université, les Jeux de la Peur permettent d’élire les plus grandes terreurs du campus à la suite de nombreuses épreuves. Bob, voulant à tout prix prouver de quoi il est capable, décide de s’inscrire aux Jeux de la Peur avec la seule fraternité qui accepte de l’accueillir, les Oozma Kappa. Malheureusement, les membres de cette fraternité n’ont rien d’effrayant et encore moins une âme de compétiteur. De plus, il leur manque un membre. Voyant l’occasion de se refaire une réputation, et n’ayant pas d’autre choix, Sulli décide d’intégrer l’équipe au plus grand désespoir de Bob qui le considère comme un vantard inutile.

S’en suit alors une série d’épreuves au fil desquelles Bob et Sulli devront apprendre à travailler ensemble mais aussi avec toute leur équipe. Apprendre à faire confiance aux autres et à avoir confiance en soi tout en restant modeste, travailler dur et même apprendre les conséquences néfastes de la tricherie…

Alors que je m’attendais à une histoire d’amitié toute simple avec beaucoup d’humour, Monstres Academy nous propose un récit plus complexe et plus profond avec de nombreux rebondissements (comme la découverte d’un Léon tout timide et introverti !). J’ai été un peu déçu sur le coup car je m’attendais à voir un film pour enfant basé sur une franche rigolade (oui, j’avais envie de me détendre simplement) mais Pixar nous offre un projet beaucoup plus travaillé avec des références au précédent opus qui ne manqueront pas de faire sourire (je pense notamment à la fameuse Germaine !)

Le film a fait un véritable carton aux Etats-Unis mais n’a malheureusement pas aussi bien démarré dans l’hexagone où Moi, Moche et Méchant 2 fait de l’ombre à toutes les sorties actuelles ! Néanmoins c’est un film à voir, en particulier avec les plus jeunes et les fans de Monstres et Cie, car on passe un agréable moment en compagnie de nos monstres préférés !

Bande Annonce – Monstres Academy

parapluie-bleu-pixar

Le film est précédé, comme à l’accoutumé, d’un court-métrage Pixar : Le Parapluie Bleu.

Par un temps gris et maussade, un parapluie bleu se distingue dans la foule grise de ses congénères. Visiblement enchanté de la pluie, il apporte un peu de sourire dans la ville. C’est alors, qu’il rencontre une jolie demoiselle parapluie rouge. La ville se réjouit de cette merveilleuse rencontre, malheureusement ils sont séparés et, tentant de la rejoindre, le parapluie bleu est emporté par une bourrasque de vent ! La ville, entendez par là gouttières, feux tricolores et autres mobiliers urbains, tentent alors de le sauver des roues des voitures et autres dangers. Son propriétaire finit par le retrouver mais parapluie bleu lui, n’a pas retrouver sa dulcinée. Quand tout un coup, un parapluie vient se poser au dessus lui. La jeune propriétaire du parapluie rouge vient aider le propriétaire du parapluie bleu. Ils prennent un café ensemble, leurs parapluies tout heureux de s’être retrouvé.

Bande Annonce – Le Parapluie Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.