Moi, moche et méchant 2

Alors que Gru s’est reconverti en fabricant de gelées et confitures pour subvenir aux besoins de ses filles, une organisation secrète luttant contre le mal, représentée par la pimpante Lucy, vient frapper à sa porte pour lui demander son aide.

Moi, moche et méchant 2 - Affiche

Nous retrouvons avec plaisir les personnages de Moi, moche et méchant, là où nous les avions laissés. Les filles, Agnès, Margo et Édith, ont trouvé un nouveau père en la personne de Gru, et une famille avec les Minions. Gru, lui, a laissé tombé ses plans machiavéliques pour conquérir le monde et s’occupe, comme tout père au foyer, de ses fillettes. Mais c’est sans compter sur sa voisine, hystérique et légèrement flippante, qui a décidé de le caser avec chacune de ses amies, au grand désespoir de Gru, mais à la joie des fillettes qui souhaitent avoir enfin une maman. En parallèle de la recherche de l’âme-sœur, Gru se fait contacter par une organisation secrète afin d’apporter son aide dans la quête d’un sérum volé transformant les animaux en monstres agressifs.

Même si le scénario laisse un peu à désirer, malgré quelques bonnes idées, notamment la parodie du film d’espionnage, l’utilisation de gadgets à la James Bond, et les rendez-vous ratés de Gru, l’histoire a le mérite d’être dans le même ton que le premier Moi, moche et méchant. On ne renouvelle pas le succès du premier mais on suit ses traces sans lui être infidèle.

Le vrai point positif de cette suite, c’est d’avoir su jouer sur les personnages des Minions pour nous exposer quelques belles scènes de rires où le retour en enfance est très agréable. Agnès, et son émerveillement quotidien, est toujours présente, aussi émouvante que dans le premier avec ses phrases vérités que l’on pourrait réellement entendre dans la bouche d’un enfant. Petite nouveauté, Margo devient aussi un personnage qui compte, notamment lorsqu’elle sort avec un garçon au grand dam de Gru. Seul petit bémol, j’aurais aimé que le personnage d’Édith soit aussi développé.

Les voix françaises sont plutôt bien choisies, Gad Elmaleh est toujours très bien dans son accent russe utilisé pour Gru, et Eric Cantona en méchant mexicain s’en sort plutôt pas mal. La voix d’Audrey Lamy pour Lucy semble bien choisie, même si quelques fois elle explose légèrement les tympans … Les voix des filles sont, elles aussi, fidèles au poste.

Pour conclure, je dirais que Moi, moche et méchant 2, est un bon dessin animé qui réussit à reprendre le succès du premier même si le scénario n’est pas exceptionnel.

Moi, moche et méchant 2 – Bande annonce

Moi, moche et méchant 2 - Image

 

 

One thought on “Moi, moche et méchant 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.