L’Odyssée de Pi

Pi Patel, un Indien adulte qui a immigré au Canada, rencontre un écrivain local qui envisage d’écrire un livre sur son histoire hors du commun. Avant de commencer son récit, Pi prévient son interlocuteur que son enfance tragique et son voyage extraordinaire pourraient le conduire à croire en Dieu.

Le spectateur est ensuite transporté dans les souvenirs de Piscine Molitor Patel, un jeune Indien de Pondichéry qui fut nommé ainsi en référence à la célèbre piscine parisienne. Piscine, dont le prénom sonnait «Pissing» aux oreilles de ses camarades de classe, décida de se faire appeler «Pi» pour échapper aux moqueries. Sa famille possède un zoo, ce qui explique l’attrait de Pi  pour les animaux, et plus particulièrement pour un tigre du Bengale appelé Richard Parker. Pi est élevé en tant qu’Hindou, et il est âgé de 14 ans lorsqu’il découvre le Christianisme et l’Islam. Il démontre un fort intérêt envers Dieu, ce qui le conduira à suivre ces trois religions.

Ce décor paisible est bouleversé lorsque les parents de Pi décident de vendre le zoo et d’immigrer au Canada. Pi a 16 ans lorsque sa famille et les animaux du zoo embarquent dans un bateau japonais en direction pour l’Amérique du Nord. Un jour, au cœur de l’Océan Pacifique, une tempête fait rage. Pi est sur le pont du navire lorsqu’en l’espace d’un court instant, la violence des vagues coule l’embarcation.  Pi, désormais orphelin et seul être humain sur un bateau de sauvetage, assiste terrifié au spectacle. Cette nuit-là, quelques animaux incluant un zèbre, un orang-outan, une hyène et le tigre Richard Parker se retrouvent à partager, bien difficilement, le bateau de sauvetage avec Pi. Les animaux finissent par s’entre-tuer et le spectateur est ensuite amené à suivre Pi lors de ses pénibles 227 jours passés en mer avec son tigre Richard Parker, seul animal rescapé avec qui il devra s’accommoder de la présence.

Avec ses scènes saisissantes, ce film résolument esthétique maîtrise l’imagerie de synthèse à la perfection. Le tigre, créé de toute pièce par des ordinateurs, est incroyablement réussi. Le réalisme du film est impressionnant tant le vrai du faux est difficilement identifiable; voir ce film sur grand écran est une réelle expérience ! Certains annoncent même une nomination de ce film aux prochains oscars pour son exceptionnelle qualité cinématographique. Ensuite, le jeu des acteurs est aussi très bon. Suraj Sharma, qui joue le rôle du personnage principal et révélé pour la première fois dans ce film, est touchant et attachant. Le spectateur s’identifie facilement à Pi, ce qui rend les émotions partagées plus intenses. J’ai ai eu le sentiment de vivre ce qu’a ressenti Pi tout au long du film: de l’angoisse du naufrage à la terrible solitude en mer, puis le désespoir de ne peut-être pas survivre. A la fin de son récit à l’écrivain, l’adulte Pi dévoile une toute autre version de l’histoire, beaucoup plus rationnelle. Cela m’a laissé dans le doute et m’a forcé à faire un retour en arrière, en repensant l’histoire d’une manière totalement différente. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est romancé. La première version du voyage avec les animaux et les incroyables découvertes de Pi est-elle un moyen pour lui de fuir une vérité trop dure à affronter ? Pour conclure, il est aussi très probable que ce film traite davantage de la religion qu’il n’y paraît. Pi n’a pas uniquement compté sur-lui-même durant son voyage, mais aussi sur une puissance supérieure qu’il interpelle a de nombreuses reprises lors de ses moments les plus difficiles. Ayant absolument tout perdu, sa foi en Dieu est l’unique chose sur laquelle il peut s’accrocher, et c’est ce qu’il lui a permis de ne pas perdre espoir.

L’Odyssée de Pi est un film américain (titre original «Life of Pi») à la fois dramatique et d’aventure, réalisé par Ang Lee d’après le livre éponyme de l’auteur Canadien Yann Martel publié en 2001. Il dure 2h05 et sera dans les salles françaises dès ce mercredi 19 décembre. Pour plus d’informations, visitez allocine.fr ou le site officiel Life of Pi !

Vous avez vu ce film ou comptez le voir très bientôt ? Partagez vos impressions en commentant cet article !

Jérôme Laizin

8 thoughts on “L’Odyssée de Pi

  1. Lorsque j’ai vu la promo de ce film dans les magazines, je me suis dit ça à l’air bof !
    je viens de lire votre article et j’ai décidée d’aller voir ce film au cinéma.
    Je suis curieuse de voir si les scènes par ordinateur sont vraiment réalistes et je veux voir comment est traité le sujet de la religion.
    Merci de m’avoir ouvert à ce film par cet article. Je serais heureuse de ne pas rester sur ma première impression !
    Continuez de nous écrire de tels articles 🙂 et de nous inciter à aller vers les belles réussites cinématographiques !
    Blondie

  2. Sympas comme critique ! Malheureusement, ce n’est vraiment pas mon style de film. Si ça se trouve j’adorerais le film si je le voyais, mais honnêtement, la bande-annonce m’a vacciné contre l’envie de le voir. Par contre je reconnais que ce doit être très difficile de jouer face à un lion virtuel. Le fait de ne pas le voir durant le tournage doit être…. déroutant. Continue comme ça !

  3. Les affiches de ce film dans le métro ne m’ont pas vraiment donné envie de la voir mais ta critique oui ! La bande d’annonce est magnifique !
    D’ailleur, il me semble que Ang Lee a également fait Hulk… Hum.

  4. J’ai vu la bande annonce par hasard, et en lisant cet article, j’ai très envie de voir le film, pour savoir les deux versions de l’histoire dont tu parles.
    Hâte de lire un nouvel article pour un nouveau film

  5. Je sais désormais quoi aller voir ce we au cinéma. J’aime ce genre de film ou au final, nous avons l’impression d’avoir partagé des choses avec le personnage principal du fait que nous savons plus de choses que d’autres (quelles soient vrais ou fausses).
    Je suis souvent angoissé par la solitude dans les films, j’ai hâte de voir comment elle a été traitée dans celui-ci !

  6. Très bel article qui m’a vraiment donné envie d’aller voir le film !!! Eh bien c’est décidé, j’y vais la semaine prochaine !!
    Merci Jérome 🙂
    Continue comme ça !

  7. J’avais vu la bande annonce aux infos, je pensais que c’était un film d’animation axé sur les effets spéciaux, et du coup je n’avais pas envie de le voir. Mais maintenant que ta critique m’a révélé un aspect un peu plus profond du film… je m’tâte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.