Le Monde de Charlie

Pour continuer dans les romans adolescents, après Nos étoiles contraires, je me suis mise à dévorer Le Monde de Charlie. Ce roman pour ados, aussi connu sous le nom Pas Raccord ou The Perks of Being a Wallflower, raconte l’histoire d’un jeune homme fragile qui vit sa première année de lycée, au début des années 90.

Le Monde de Charlie - Livre - Couverture

Charlie n’est pas vraiment un adolescent comme les autres, enfin, c’est du moins ce qu’il croit puisqu’il ne se trouve « pas raccord ». Quand ses camarades cherchent à coucher avec la première fille venue, lui cherche des amis pour « s’impliquer ». Vivre. C’est ce que lui a conseillé son professeur d’Anglais, Bill, qui lui prête des livres après les cours et le pousse à écrire. On pourrait croire que Le Monde de Charlie est encore un roman sur un adolescent à problèmes, sur un asocial. Il y a de ça, c’est vrai, mais il y a surtout beaucoup plus. Ce livre aborde la difficulté de grandir, la naïveté de l’adolescence, le sentiment de décalage avec les autres, mais aussi des thèmes plus sombres comme le suicide, l’homophobie, la maltraitance, les abus sexuels. Le Monde de Charlie est certes un livre pour adolescents, mais un livre très réaliste qui aborde des sujets très sérieux et parfois très tristes.

Je me suis énormément retrouvée dans ce livre, j’avais parfois l’impression de parler avec la « moi » adolescente. Stephen Chbosky, l’auteur, a très bien su capter et décrire le malaise adolescent et la solitude qu’il engendre. En plus de tout ça, le personnage de Charlie est très loin du stéréotype garçon des livres pour adolescents, il est fort mais aussi sensible, il sait se battre mais sait aussi pleurer, il est intelligent et parfois bête…bref, Charlie a une personnalité recherchée et très bien construite. La façon dont est écrit le livre rend aussi l’histoire palpitante et pleine de suspense : Charlie écrit des lettres à un inconnu et se dévoile au fur et à mesure. On découvre donc sa personnalité, son histoire, son passé, ses relations avec sa famille et ses amis, petit à petit, nous permettant aussi d’évoluer avec le personnage.

Après avoir commencé Le Monde de Charlie, je n’ai pas pu le lâcher. Et même une fois le livre fini, j’avais envie de rester avec ses personnages, Sam, la beauté atypique, Patrick, le meilleur ami, mais aussi certains personnages plus détestables… J’ai ressenti une grande mélancolie en refermant ce livre et en même temps, un très long souffle de vie. Le Monde de Charlie, un livre à mettre entre toutes les mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.