La Game Boy

Qu’est-ce qui tient dans les 2 mains, qui n’est originellement disponible que dans la couleur blanche, qui se joue principalement avec les pouces sur 4 boutons ludiques dont deux ronds une croix et deux traits, qui à un écran en noir et blanc et qui aujourd’hui est collector ?

Je cite à comparaître la game boy !

05264224-photo-nintendo-game-boy (1)

LA première console portable de Nintendo avec une autonomie de quelques heures et qui fonctionne avec 4 piles. Piles qui se déchargeront assez vite, il faudra donc investir dans des piles rechargeables ou jouer en restant branché sur le cordon d’alimentation… Dans ce cas alors attention à ce que quelqu’un ne marche pas par mégarde dessus ou ne le débranche pas, car le cordon électrique n’est pas long et comme les téléphones portables ne sont pas encore sortis à cette époque, nous n’avons pas encore le réflexe de poser les petits appareils électroniques en hauteur. La fragilité n’est heureusement pas encore de mise, si elle n’est ni waterproof ni incassable, la game boy a survécu à quelques chutes parfois brutales et s’est rallumée sans broncher dès la pression sur son bouton « on » en haut à gauche.

Les jeux sont sur des « rechargeables » que l’on glisse dans le dos de la console, et dont la taille fait qu’on les perd facilement. À tel point que les plus têtes-en-l’air comme moi devaient passer une dizaine de minutes à chercher le jeu souhaité avant de pouvoir s’y consacrer. Jusqu’à ce que l’on se souvienne au dernier moment que ce jeu n’est plus en notre possession puisque prêté à un copain, ce qui se faisait beaucoup. En effet, la plupart des jeux, qui se payaient en franc, étaient tous dans la même tranche de prix et n’avaient pas les disparités budgétaires des jeux vidéos d’aujourd’hui.

Que de jeux ! Autant, déjà à cette époque des années 90, que ceux des consoles d’aujourd’hui et dans un nombre incomparablement supérieur aux consoles de jeux portables – pour exemple environ 10 fois plus de jeux sont sortis sur game boy que sur la première console nintendo DS – eh oui en France à cette époque on a pas de pétrole mais on a des idées ! Que de créativité ! Des jeux passés totalement inaperçus sont pourtant eux aussi des trouvailles.

Il est utile de préciser que la game boy restait souvent allumée en mode pause puisque la plupart des jeux ne pouvaient être enregistrés ou alors qu’à des moments très avancés dans les niveaux. Quelques petits bugs pouvaient survenir, signe qu’il fallait alors souffler dans la recharge du jeu pour la nettoyer de ses poussières.

On trouve toutes sortes de jeux dont ceux qui ont bercés certains de mes moments d’ennuis entre mes entraînements de sports, les moments télé et les devoirs à faire ; tels que le déjà célèbre en ce temps Zelda, mais aussi le mythique Tetris, Mortal Kombat, Small Soldier, Bomberman, Double Dragon, Donkey Kong, Mario et j’en passe.

Puis plus tard fatalité ! Sort une nouvelle game boy, la game boy color qui devait ridiculiser la game boy en noir et blanc… Mais non, bien que très vendue à son tour, la 1ère game boy restera le grand succès commercial. Elle est une des consoles préférées dans le monde, toujours au classement 15 ans plus tard même si désormais les consoles ont pour but l’ultra-réalisme et que seuls les collectionneurs et nostalgiques en mon genre la possède encore et y joue parfois. Une époque et un temps révolu…

Que la vie vous berce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.