Incendies

 

Adapté au cinéma par Denis Villeneuve (Prisoners, Enemy), Incendies est à la base une pièce de théâtre de Wajdi Mouawad. L’histoire commence lorsque Jeanne et Simon, deux jumeaux, rencontrent le légataire testamentaire de leur mère, décédée il y a peu. À la suite des formules d’usage, le notaire leur fait part des dernières volontés particulières de leur mère : se faire enterrer sans cercueil et sans pierre tombale. Passé le choc, il leur remet deux enveloppes, une à donner à leur père censé être mort, et une autre destinée à leur frère, censé ne pas exister. Ce n’est qu’une fois ces deux tâches résolues qu’ils pourront mettre un nom sur la tombe de leur mère.

Écrit avec suspense, alternant entre flashbacks et dialogues du présent, Wajdi Mouawad réussit à créer un rythme haletant, assez rare dans le théâtre. Les jumeaux se lancent dans une enquête poignante pour découvrir qui était leur mère et enfin comprendre ce personnage qui était si éloigné d’eux. Plein d’émotions et loin des clichés, Incendies nous fait vivre une véritable aventure dans le pays d’origine de la mère.

En ancrant son récit dans un espace temps confus, Wajdi Mouawad ne s’embarrasse pas des détails et dénonce la guerre dans son ensemble, rendant son message universel et très juste. On s’émerveille ainsi des dialogues et des personnages, jusqu’à la révélation finale, brutale, soudaine et qui clôt Incendies sans jamais avoir cassé le rythme de la pièce.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.