Hugo Cabret

Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé – en forme de cœur – qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

hugo-cabret2

En sortant de la salle de cinéma après avoir vu Hugo Cabret je me suis sentie toute émue, comme si je revenais d’un long voyage bien sympathique. Parce que c’est un peu ce qu’il se passe dans le film, on entre dans un monde enfantin plein de mécaniques, de rouages mystérieux, de machine intemporelle et surtout de cinéma.

On est bien loin des autres films de Martin Scorsese, bien loin de Shutter Island ou des Affranchis, car ce film est un hommage complet au cinéma de Georges Méliès, vous savez le vieux film noir et blanc muet, colorisé à la main avec une lune qui se prend un obus dans l’oeil ! On entre dans un monde de rêves, de fantasmagories, de cauchemars aussi, notamment la scène où Hugo lui-même se transforme en automate. Pour une fois la 3D sert à quelque chose, rendant le film plus réaliste et en même temps renforçant l’idée d’imaginaire.

Les décors sont splendides, les horloges, la gare, les trains et toutes les boutiques de la gare, incroyables. Il y a quelques longueurs parfois. Les acteurs légèrement mauvais au début : Asa Butterfield et Chloe Grace Moretz (meilleure dans Kick-Ass) mais ils se rattrapent à la fin. Les acteurs adultes eux sont étonnants : Jude Law en horloger passionné, Ben Kingsley en Georges Méliès émouvant, Sacha Baron Colen en chef de gare tyrannique accompagné d’un chien de garde mais ému par la fleuriste Emily Mortimer. Du joli monde.

Un film donc rêveur, véritable hommage au septième art, un bon film de noël, conte merveilleux où les méchants ne sont finalement pas si cruel que ça. Pour petits et grands enfants, petits et grands rêveurs.

Bande annonce

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.