Exposition Star Wars Identities

À la Cité du Cinéma, en dehors de Paris, plus ou moins proche du Stade de France à Saint-Denis, dans les gigantesques studios de production et de tournages cinématographique créés sous l’impulsion de Luc Besson, s’expose Star Wars Identities. C’est aussi l’occasion de voir ces fameux studios dont la presse a tant parlé car l’exposition se déroule dans deux d’entre eux.

SONY DSC

L’exposition Star Wars Identities, lancée en France le 15 février, fermera ses portes le 30 juin 2014 ce qui vous laisse encore un peu de temps pour la découvrir. Avant d’arriver en France, l’exposition avait débutée en 2012 au Canada dans la région du Québec pour un tarif légèrement inférieur à celui proposé dans notre hexagone où il faut tout de même débourser environ 20€…Néanmoins, c’est une belle idée de faire une exposition Star Wars dans un haut lieu récent du cinéma, cela parlera probablement aux cinéphiles en tout genre.

Blue Event / La cité du cinéma

L’entrée s’effectue par une porte sur le côté qui vous amène tout à fait par hasard (bien sûr) à une cafétéria dans laquelle on vous fait patienter. Après l’achat des billets (dont le prix initial a été abaissé depuis le lancement de l’expo) si vous ne les avez pas achetés en ligne sur divers sites partenaires, vous vous placez dans la file d’attente afin d’entrer par groupe toutes les demi-heures. Je recommande de s’y rendre avant midi car plus on avance dans l’après-midi plus la foule devient dense. Dans la file d’attente, on vous remet des audioguides et des bracelets électroniques avec des explications de fonctionnement sur un ton militaire et au pas de course.

Audioguide star wars
Les audioguides sont présentés comme l’atout majeur de cette exposition, cependant ils se révéleront être un des principaux points faibles de l’exposition : trop sensible, l’audioguide se coupe dès que quelqu’un passe devant ou qu’un vêtement le frôle. Lorsque l’on reste trop longtemps éloigné d’une bande de signalisation jaune indiquant la portée nécessaire pour que l’audioguide se déclenche, il a la fâcheuse tendance à s’éteindre et vous devrez alors le rallumer. Un dernier détail, vous pouvez choisir votre langue sur l’audioguide, anglais ou français-québécois, en effet le français n’a pas été réenregistré en français de France, ce qui du coup en écoutant fait parfois sourire. Ces petits appareils technologiques étant les seuls référents, il n’y a aucun hôte à qui s’adresser pour poser des questions tout au long de l’exposition.

Une exposition sur Star Wars est toujours un événement. J’ai dû pour ma part en voir un peu moins d’une dizaine en tout, une à Londres en extérieur (une de mes préférées), aux USA, etc.

Cette saga cumule de nombreux records et inspire tous les cinéastes, mais aussi de nombreux fans, de nombreux cosplayers ; c’est donc sans surprise qu’elle attire toujours du monde quelque soit le pays, le sujet, et celle-ci n’échappe pas à la règle.

SONY DSC

Star Wars Identities, comme le laisse suggérer son titre, est basée sur la psychologie. Si vous étiez dans l’univers de la Guerre des Étoiles seriez-vous devenu un Jedi ? Un Sith ? Un personnage de soutien ? Un politicien ? Autres ?

SONY DSC

Tout au long du parcours de l’exposition vous pourrez répondre aux questions en appuyant votre bracelet sur les bornes électroniques activant des tests de personnalité. Vous apprendrez aussi de nombreuses choses dans le domaine de la psychologie sous réserve que vous n’y connaissiez rien auparavant, sinon tout ce qui est dit vous semblera être trop basique. J’admets, pour ma part, avoir zappé cette partie…

Cette exposition demande une bonne connaissance des films pour comprendre toutes les références, sinon vous en reverrez de nombreux passages sur les écrans pendant votre parcours qui se fait obligatoirement à sens unique. Les séries télévisées y sont plus minimement traitées, ce qui est normal à mon sens puisque bien que créées par George Lucas pour la plupart, leur développement concerne d’autres personnes. L’univers des jeux vidéos est absent, car rappelons que l’exposition n’est pas basée sur un approfondissement de l’univers Star Wars car cela aurait rendu l’exposition plus élitiste et réservée aux seuls spécialistes.

À défaut de tout comprendre, vous pourrez toujours profiter des costumes originaux, les premiers produits de base ayant servi à la conception marketing, d’anecdotes multiples, des dessins et des story-boards dont certains plus réussis que d’autres, prélude de la mise en scène et j’en passe.

SONY DSC

Cette exposition est principalement fréquentée par des jeunes couples et quelques parents trainés par leurs enfants. Peu de célébrités médiatiques s’y sont rendues. Peu de personnes plus âgées que la quarantaine, la moyenne d’âge étant surtout 8-30 ans.

SONY DSC

Un petit détail que l’on ne remarque pas, mais qui fait pourtant partie du bien être global, il ne fait pas trop chaud, nul besoin de se dévêtir donc, il y a suffisamment de bancs où s’asseoir, même s’ils ne seront d’aucun secours en cas (fréquent) de foule.

SONY DSC

L’exposition Star Wars Identities manque un peu de gigantisme – en dehors de la hauteur sous plafond vertigineuse des studios – il y a peu d’objets gigantesques mais le plus imposant d’entre eux est le vaisseau dans lequel Anakin Skywalker enfant gagne la course de modules. Les statuettes sont nombreuses et certaines n’ayant pas de réplique officielle ou de double, l’on devine que certains addicts se damneraient pour les avoir dans leur collection.

SONY DSC

J’aurais, pour ma part, apprécié pouvoir grimper sur certaines représentations comme la moto galactique par exemple. Ou voir George Lucas se pointer à l’improviste (quoi j’ai le droit de rêver ?). L’éclairage n’a pas fait preuve de beaucoup d’attention (ou alors il a été conçu pour les salles d’origine et non revu pour ici), tantôt trop vif tantôt trop faible. Un cauchemar pour les photographes.

La musique accompagne la visite sur divers thèmes des films.

SONY DSC

La visite se termine et comme pour nous remercier, il se dresse alors devant nous dans toute sa splendeur, de toute sa noirceur, il est là : Dark Vador ! Il nous observe de son regard impénétrable derrière son masque légendaire. Celui qui fut le plus puissant des Jedis, Anakin Skywalker et qui a basculé du coté obscur de la force, est le personnage le plus humain, le plus grand de Star Wars. Et même si, Chewbacca le dépasse en taille, il n’a pas une telle place dans l’expo. Dark Vador, l’un des méchants les plus fascinants de toute l’histoire de la fiction, est placé face à un arceau de lumière bleu et rouge nous plongeant dans un état quasi hypnotique. Sans que l’on s’en rende compte, on passe un temps considérable à le regarder avant de sortir de notre léthargie et d’aller rejoindre le dernier hall.

SONY DSC

L’identité ayant été au centre de l’exposition, elle se termine naturellement par le résumé du personnage qui colle le plus à votre personnalité, affiché sur des grands écrans au plafond. La visite aura duré environ 1H30, justement le temps recommandé, même si cela peut durer une demi-heure de plus en fonction de la foule.

Remise des bracelets et des audioguides. On arrive alors dans la boutique, bien que tout aussi peuplée que le reste de l’exposition elle n’est digne que de peu d’intérêts à cause de ses articles peu nombreux ou peu flatteurs pour l’honneur de la double trilogie.

Cette exposition est le gros succès du moment. Malgré ses défauts, elle reste incontournable pour un fan de la saga et est une des plus intéressantes que j’ai vue sur Star Wars sans être une des meilleures.

yoda-detalhe_0

Informations pratiques :

Adresse :
La Cité du Cinéma
20 rue Ampère
93200 Saint-Denis
Plateaux 9 et 8

Métro : Ligne 13, à 5 minutes à pied du Métro : Carrefour Pleyel
Bus : 139 station : rue Ampère
RER : RER D : Stade de France/ Saint-Denis (plus 20 bonnes minutes à pied : pas très pratique)

Tarifs sur place :

Plein tarif : 19,90 €
Enfant (de 4 à 14ans) : 14,90 €
Enfant – de 4 ans : gratuit
Pack famille : 65,00 €
Mardi tarif unique : 16,90 €
Tarif Handicapé : 16,90 €

Vous pouvez réserver votre billet à l’avance : Ticketnet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.