Établir le budget d’un film

Comme nous le savons, un film ça coûte de l’argent, mais lorsque l’on parle de millions d’euros, on peut se demander où passe cette somme. Pour cet article, je me base sur les budgets moyens des films français : de moins de 3 millions € (petit budget) à 8 millions € (budget moyen) jusqu’au delà de 15 millions € (gros budget), correspondant ainsi aux films sortants au cinéma par le schéma de production classique (agences de productions, chaines de télévisions, aides etc).

Le-budget-la-fiscalite_billboard

Le salaire des acteurs représente un tiers du budget total du film. Leurs salaires débutent en France à 300€ la journée, et montent jusqu’à 4000€ ou plus, pour les plus connus. Les dépenses liées aux salaires des figurants peuvent être mises dans la même catégorie que les acteurs, mais vous pouvez aussi les mettre dans une ligne supplémentaire si l’on vous demande un devis plus complet et détaillé. Leurs salaires débutent avec une moyenne de 70€ la journée jusqu’à 120€. Un film nécessite en général un à plusieurs centaines de figurants pour quelques scènes.

Pour les techniciens, la catégorie la plus complexe à définir, le budget consacré varie selon un nombre conséquent de données à prendre en compte : nombre de techniciens, nombre de jours de tournage, lieu de tournage, niveau de spécialisation, années d’expérience, nationalité, type du film… Le salaire des techniciens est très inégal, il commence à 50€ la journée pour aller jusqu’à 600€ pour les plus recherchés. Dans le montage, le budget est là encore principalement consacré aux salaires des techniciens (mixeur son, monteur image, bruiteur…). Pour un film basique, sans effets numériques, il faut un minimum d’une dizaine de techniciens.

Colourful_Chart

La totalité des salaires représente donc plus de la moitié du budget d’un film, environ 50 à 60%. Les frais techniques (location et/ou achat du matériel, frais de fonctionnement) représentent quant à eux environ 10 à 15% du budget du film. Les frais de tournage comprennent les décors, accessoires, costumes et autres, ils représentent environ 10%.

Une journée de tournage coûte ainsi de 10 000€ à 30 000€ en moyenne (toujours sur la base d’un film à budget moyen). Le reste du budget part dans la catégorie divers, c’est-à-dire les déplacements, l’alimentation (qui débute à 1.50€ jusqu’à 5 ou 8€/personne et par jour en moyenne), le logement des acteurs et éventuellement des employés, les frais de préparation, les éventuels frais de santé, de sécurité, etc.

La promotion peut être comprise dans le budget d’un film, mais comme elle est souvent partagée entre le producteur et le distributeur, je propose un schéma global subjectif de ce que représente ce budget. Pour les films américains à gros budget, il n’est pas rare que le budget marketing soit compris entre 20% et un tiers du budget du film. Certains budgets promotionnels peuvent être exceptionnels (Le Seigneur des anneaux, Astérix, Avatar, Transformers…), allant de la moitié, à l’égal, ou plus que le budget du film. Par exemple, Jurassic Park a coûté 63 millions de dollars et 65 millions de dollars de budget marketing. En France, un petit budget de promotion est inférieur à 100 000€.  Ce chiffre peut être multiplié par dix pour les grandes promotions, ce qui est nullement une garantie de réussite.

Pour les films à effets spéciaux, c’est la catégorie des frais techniques (les licences de matériels, de logiciels spécifiques qui varient de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour chaque type d’effets virtuels), ainsi que celle du montage qui flambe.

Il peut aussi y avoir l’achat des droits, qui est très variable. Par exemple, pour l’adaptation d’un roman français en vogue en film, les droits d’auteur se négocieront autour de 200 000€, chiffre qui peut être multiplié par dix pour des stars internationales du Livre, du Jeu Vidéo ou autre.

Une catégorie imprévue est aussi prévue, d’environ 10% du budget final du film. Mais dans le meilleur des cas, cette réserve complémentaire au budget peut ne pas être dépensée. Un budget peut mettre des mois à être validé par différents hauts placés dans une production. Les assurances (obligatoires) représentent 1% du budget total d’un film, c’est un pourcentage systématique qui varie rarement. Cependant, il est de plus en plus complexe de trouver une compagnie acceptant d’assurer un film.

Pour finir, un exemple, certes non représentatif de l’ensemble des productions, mais qui pourra vous être utile :
Avec un budget de 78 millions d’euros, Astérix aux Jeux Olympiques a coûté 32 millions € pour les moyens techniques ; 10 millions € pour le salaire des acteurs ; 8 millions € pour les costumes ; 20 millions € de promotion et 10 millions € pour les personnalités apparaissant à l’écran. Uderzo et la famille de Goscinny ont touché 3 millions € de droits d’auteur et 10 % des recettes du film.

En espérant que cela a pu vous être utile, n’hésitez pas à essayer de dénicher sur le net le détail du budget de certains films. Cela vous aidera à comprendre plus profondément encore les frais de dépenses de tout type de film selon les conditions d’établissement du budget.

Que la vie vous berce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.