Entretien avec Paco PEREZ

Entretien avec Paco PEREZ

 Après 3 ans au cours “Florent”, on le retrouve sur le plateau de “On N’Demande qu’A en Rire” … Aujourd’hui, j’interviewe une jeune humoriste plein de talent, Paco Perez !!!

Christelle Da Silva : Pourquoi avoir choisi de faire du Stand up au lieu du One man ?

Paco Perez : J’fais un peu les deux en fait, sur scène je ne suis pas tel que je te parle là ! J’suis quand même un peu barré… On peut dire que je fais du “sketch up” , moitié sketch, moitié stand up. En tant que public j’suis moins sensible aux sketches, ça peut me plaire, mais j’trouve ça vite un peu grotesque, j’préfère découvrir la personne quand elle parle, qu’il n’y ait pas trop de déguisements.

C.D.S : Vous avez la capacité de prendre tout votre temps sur scène, dans la vie vous êtes nonchalant ?

P.P : Oui, je me sert un peu de ce que je suis.

C.D.S : Quelles ont étés vos principales galères ? 

P.P : J’suis en plein dedans. La galère c’est d’écrire tous les jours, entretenir l’inspiration.

C.D.S : Des portes se sont ouvertes à vous, depuis vos passages dans “On n’demande qu’à en rire” ?

P.P : C’est un peu tôt pour que des portes s’ouvrent, mais ça donne confiance et ça motive.

C.D.S : D’après vous, tout le monde peut devenir humoriste ?

P.P : Ça c’est une question compliquée. Je pense que… pour être optimiste, je vais dire oui.

C.D.S : Jouer au Cinéma, pourrait vous intéresser ?

P.P : Non (sourire) trop d’argent, trop facile…. Non, si carrément ! (sourire) Plus que le théâtre en tout cas.

C.D.S : Si vous aviez un souhait à faire, lequel serait-il ?

P.P : J’aimerais pouvoir me raser sans avoir de boutons, c’est assez handicapant dans la vie.

C.D.S : Je vous laisse le mot de fin.

P.P : C’est dur comme question ça ! Tiens là j’ai le trac ! “Trac”, ça va être le mot de la fin.