Critique: Un heureux évènement

Critique par Paul Garcia

Un heureux événement

Un film de Rémy Bezançon que j’ai vu en avant première. Avec : Louise Bourgoin (l’ancienne miss météo de canal plus), et Pio Marmaï, avec en prime Josiane Balasko et Gabrielle lazure. Le scénario est adapté du roman éponyme d’Eliette Abeccassis.
Quand on dit qu’une femme attend un heureux événement, on comprend qu’elle est enceinte. Et bien le film ce n’est que ça. Une jeune femme, Barbara, fait des études de philo. Elle tombe amoureuse de Nico, tant et si bien qu’elle souhaite qu’ils fassent un enfant. L’acte est commis et tout le film va nous décrire les conséquences.
Corps qui se transforme, relations amoureuses, familiales, professionnelles qui se compliquent, l’angoisse de la future mère grandit, des tas de questions se posent à elle, mais elle n’est qu’au début de son périple.Accouchement, l’enfant est né, mais il a des exigences qui vont changer la vie de la jeune maman,de son rendu de thèse, du couple et de la famille. Certes on sourit beaucoup, on rit parfois, on apprécie le jeu des mamans, Balasko et Lazure, mais faire tout un film sur un support aussi ténu, c’est triste !
J’imagine la suite. La petite fille grandit, sans trop de problèmes, jusqu’au jour où son corps de petite fille se transforme en corps de femme. Problèmes de règles, de rapports avec ses copains, va t elle être regardée différemment ? Des envies et des besoins nouveaux à gérer. En parallèle, on pourrait montrer les réactions d’un jeune garçon qui la connaît et observe les changements de la jeune fille et les siens. Il s’aperçoit que son sexe grossit quand elle apparaît et qu’il ne sert pas uniquement à uriner. Quelle magnifique histoire d’amour en perspective à mettre sur la pellicule pendant au moins une heure trente. Je vous avoue, je trouve cela lamentable. Vive le cinéma français qui tente d’exploiter tous les salariés et humoristes découverts par Canal plus.