Avis sur différents cours d’art dramatique

-Conservatoires municipaux parisiens

(Public/environ 150e pour les parisiens, environ 200e l’année pour les autres)

Points Positifs:

Les conservatoires municipaux parisiens jouissent d’un prestige justifiés, puisqu’ils sont une voie royale pour entrer dans les grandes écoles publiques. L’enseignement y est bon, et ce pour un prix très bas. On vous y apprendra le théâtre, de la danse, ou du yoga, ainsi que du chant (les options diffèrent en fonction des conservatoires). Pour y entre il faut avoir entre 18 et 26 ans (quoique des dérogations peuvent être possibles), pour les cours adultes, avec un nombre d’jheure compris entre 20 et 35 heures par semaines. Les ados entre 15 et 18 ans suivent les cours d’initiations à raison d’une fois par semaine pendant deux heures (dans les conservatoires du Centre, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 17e, 18e, 19e et 20e).

Pour s’inscrire il faut le faire en ligne ou se rendre sur place entre mai et juin, et remplir rapidement une fiche avec votre état civil, votre expérience si vous en avez une et vos voeux(avec 3 choix de conservatoires, ce qui est peut être contraignant).

Vous passez une audition en septembre, différentes selon les conservatoires. Il s’agit souvent d’un dialogue de 3mn environ tiré du répertoire théatrale classique ou contemporain et d’un autre texte qui peut être une poésie. Essayez de vous distinguer en choissisant une pièce différente des habituels Molière-Racine. Après l’audition vous serez réunis lors d’un deuxième tour avec les autres élèves sélectionnés, vous suivrez les cours du professeur avec les élèves des autres années et celui décidera à la fin de ceux qui sont le plus à même de suivre et comprendre son enseignement.

Je vous conseille fortement d’en tenter plusieurs (attention, les dates d’auditions peuvent se dérouler les mêmes jours, faites attention!). Les plus réputés sont le conservatoire du 5e, 6e, 7e arrondissement pour rentrer au Conservatoire national.

Le conservatoire du 19e est très ciblé sur le théâtre, encore plus que les autres et les élèves passent sans problème les concours d’entrées pour l‘Esad (il y a également de très bon cours de yoga).

Le conservatoire du 18e est plus axé sur le mîme, la danse, l’art de la marionnette, etc.

Le conservatoire du 13e est axé sur la danse, mais aussi les cours d’écriture (dispensés également au 6e)

Points Négatifs:

Depuis une récente réforme, beaucoup de conservatoires sont tenus de ne proposer que 7heures de cours par semaines aux élèves de première année (ce qui empêche de s’inscrire aux concours des grandes écoles, qui en requiert plus). Heureusement, certains arrivent à faire l’impasse. Renseignez vous.

Aller au conservatoire, c’est apprendre à jouer au théatre. Et jouer du théatre signifie exprimer ses émotions de manière bien plus affirmée qu’au cinéma/à la télé. La caméra vous fixe, elle capte vos émotions et votre jeu peut se permettre d’être minimal. Pas au théatre. Aller au conservatoire, c’est aussi voir du théatre, parler théatre et connaitre des théatreux qui plus tard, veulent jouer au théatre. Si vous voulez jouer au cinéma, l’enseignement sera utile, mais si vous n’y connaissez rien, il va falloir vous y mettre et vous pourrez constaté un décalage.

Le système d’entrée est plutôt injuste, à savoir que vous ne pouvez généralement entrer dans les plus réputés que si vous avez plusieurs années de conservatoire derrière vous. De plus il est très difficile d’être transféré d’un conservatoire à un autre.

Les conservatoires ne forment pas tous de la même manière, et très peu aident sur le plan professionel. En fait, ils vous forment pour aller vous former dans des grandes écoles publiques, et surtout le Conservatoire National.

De plus, ils imposent une certaine rigueur: s’inscrire à des dates précises, participer aux auditions de fin d’années, etc. A vous de vous y conformer…ou pas.

Voir différents avis sur les conservatoires.

Laboratoire de l’acteur

(Ecole Privée: frais d’inscription de 80e puis 250e pour les débutants et 380e pour les autres/ Possibilité d’une prise en charge par l’Afdas)

Points Positifs:

Fondé par Hélène Zidi Cheruy, cette école, orienté cinéma, est influencé par les cours anglo saxons: elle propose des coachs aux acteurs qui travaillent, et filme les apprentis comédiens pour les préparés aux castings qu’ils passeront et leur apprendre à jouer devant la caméra. L’école est divisé en 3 niveaux très souples: débutant, confirmés et pros, en fonction de leur niveau en comédie, qu’Hélène, aidé des professeurs, juge durant des auditions, ou en privé, à tout moment de l’année. Vous devrez passer un entretien avec les professeurs et jouer un texte d’une plus ou moins grande importance selon votre niveau. Les cours débutants (animés par Célia Granier Deferre) ont lieu 2 fois par semaine, le mercredi et le samedi après midi (ou le soir pour ceux qui le préfèrent) et les cours confirmés les matins.

Le travail est intense à partir du niveau confirmé: les élèves doivent choisir des scènes qu’ils interprètent en cours toute l’année puis devant un public au cours de l’audition de fin d’année. Le choix des scènes n’est pas anodins: bien sur, les affinités jouent mais si vous êtes une jeune fille frêle voulant jouer le rôle d’une grand mère obèse, on vous refusera la proposition.

Le niveau pro a l’occasion de jouer devant quelques professionnels lors de l’audition de fin d’année, ce qui leur permettra peut-être de décrocher un agent, ou un rôle. Les élèves rencontrent, lors de master-class, des professionnels du cinéma (comme Gaspard Noé) et peuvent leur poser des questions, découvrir leur filmographie, etc.

Points Négatifs:

Le laboratoire de l’acteur a été fondé par Hélène Zidi-Cheruy et elle représente le cœur et la tête de cette école. A vous de lui montrer votre talent et votre valeur, tout en sachant que vous serez en compétition avec les autres élèves aux dents longues. On vous y donne beaucoup de travail, et même si vous vous acquittez régulièrement des frais de scolarités, vous serez renvoyés si vous manquez trop souvent les cours. Personne ne vous tendra la main, on aura plutôt tendance à vous pousser brutalement dans vos derniers retranchements. Et si les propos heurtent votre sensibilité, tant pis pour vous. Hélène (à raison) part du principe que dans le métier personne ne vous fera de cadeau, et qu’il vaut mieux vous y habituer maintenant que de tomber de haut.

De plus, les niveaux pros et confirmés sont plus avantagés que les débutants, on peut voir leur photos sur le site, ont des opportunités de rencontre avec des professionnels lors des masters-class et des auditions, etc. A vous de vous débrouiller pour grimper les niveaux;

Voir mon avis sur le Laboratoire de l’acteur

Vous voulez nous faire partager vos avis sur les divers cours de théâtre que vous avez fréquentés? Contactez nous!